Lieu de détente et discussions diverses en toute amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Expressions Françaises

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Expressions Françaises   Mar 4 Mar - 11:20

« Un cousin germain / issu de germain »


Un cousin direct / éloigné.
Par extension, chose qui a des traits communs, des ressemblances avec une autre.



Un cousin "de base", est un descendant d'un frère ou d'une soeur de ses parents.

Des cousins germains sont des personnes ayant au moins un grand-père ou une grand-mère commun (parenté au deuxième degré).
Si vous suivez bien, vous allez me dire que vos cousins "de base" sont donc aussi des germains. La réponse est oui, mais ce ne sont pas les seuls : sont également vos cousins germains des petits-enfants issus d'un autre mariage d'un au moins de vos grands-parents, donc des enfants de demi-frères et demi-soeurs de vos parents.

Quand aux cousins issus de germains, ce sont cette fois des personnes ayant un arrière-grand-père ou une arrière-grand-mère commun (parenté au troisième degré), comme le sont vos enfants et ceux de vos cousins germains, par exemple.

Maintenant, il y a une autre question qu'on peut légitimement se poser, c'est : pourquoi 'germain' ?
Cela n'a rien à voir avec l'ancienne Germanie, ce qui répond à la question initiale à propos des Germains d'Obélix.
Cet adjectif existe depuis le XIIe siècle. Il est issu du latin 'germanus' qui veut dire "qui est du même sang".

Si, aujourd'hui dans le langage courant, on ne parle plus que des cousins germains, le lien de sang s'exprime aussi dans les appellations juridiques "frère germain" ou "soeur germaine" pour désigner de véritables frères ou soeurs, issus des deux mêmes parents (excluant donc les demi-frères ou demi-soeurs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mina 2
Jeune papoteur
Jeune papoteur


Féminin
Nombre de messages : 182
Age : 59
Localisation : provence
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mar 4 Mar - 22:30

Jean-Pierre,


et merci pour tous ces détails que je ne connaissais pas! bisousgsmil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie.51
Jeune papoteur
Jeune papoteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 157
Age : 51
Localisation : Marne
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mer 5 Mar - 0:28

bravo Jean-Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mer 5 Mar - 11:48

.
.
« Ca me gonfle ! / Gonfler quelqu'un »


Ça m'agace, ça m'énerve ! / Exaspérer, importuner quelqu'un.



L'origine de ce sens argotique du verbe 'gonfler' n'est pas très claire.

Bien sûr, on trouve la forme "les gonfler (à quelqu'un)". Dans ce cas, il ne fait aucun doute que 'les' désigne les roubignolles, les coucougnettes, forme à assimiler à la peu châtiée "casser les couilles".

On peut aussi y voir un sens figuré où un individu est tellement 'gonflé', importuné à l'excès par un autre, qu'il approche de l'explosion (de colère).
'Gonfler', c'est aussi exagérer (gonfler son CV, par exemple) et quelqu'un qui en importune un autre au point de franchir les bornes des limites, n'est-ce pas quelqu'un qui exagère ?

Mais on peut également se référer à un ancien sens argotique du verbe, donné par Esnault : à la fin du XIXe siècle, en effet, 'gonfler' voulait dire 'assommer' ; or, quelqu'un d'assommant, au figuré, n'est-ce pas quelqu'un qui nous importune ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gigi
Jeune papoteur
Jeune papoteur


Féminin
Nombre de messages : 161
Age : 59
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mer 5 Mar - 13:57

bravo Jean Pierre c'est tout à fait ça


amoursmill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mer 5 Mar - 15:53

bravo et mercicoeur à toi ... Jean-Pierre ...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Jeu 6 Mar - 11:52

.
.

Bonjour...........à toutes et tous


« La roue tourne »

Les choses changent, évoluent.


Les hasards et vicissitudes de la vie font passer quelqu'un de la réussite à l'échec, ou inversement.


La roue qui tourne symbolise l'avancement perpétuel, celui du temps au cours duquel les choses évoluent, en bien comme en mal.

Mais cette roue, c'est aussi celle de la fortune, la déesse romaine Fortuna[1], divinité de la chance et du hasard. Cette divinité est en effet souvent représentée avec une roue symbolisant le destin[2] (celui qui peut nous faire monter haut, mais aussi chuter très bas) et tenant une corne d'abondance (dont le contenu n'est destiné qu'à ceux qui sont dans le haut du mouvement, bien entendu).
Cette déesse était réputée capricieuse, délivrant aux hommes les bonnes et mauvaises choses selon son bon vouloir, ce qui expliquait qu'un homme ayant réussi pouvait se trouver un peu plus tard en état de disgrâce, ou lycée Hoche[3].

[1] C'est cette déesse qui est évoquée par Carl Orff dans son fameux Carmina Burana ().

[2] Et dont une réprésentation moderne se trouve dans le jeu "la roue de la fortune" avec cette roue qui, selon le hasard ou la chance du joueur, s'arrête sur une position qui indique si on a gagné un peu, beaucoup ou perdu.

[3] Car, comme chacun sait, le lycée Hoche est un des lycées de Versailles (euh... pour celle-là, il faut avoir lu San-Antonio ou écouté Coluche).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Jeu 6 Mar - 12:22

bravo à toi jean pierre et mercicoeur
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Ven 7 Mar - 11:41

|
|
Bonjour..........Bourriquet

Bonjour à tous


« Aller à Tataouine »

Aller très loin, au bout du monde.
Aller en enfer.



Avec nos moyens modernes de transport, la Tunisie n'est plus vraiment loin.
Mais au début du XXe siècle, lorsque les soldats déserteurs et les insoumis des Bat d'Af' (1), ainsi que les condamnés de droit commun étaient envoyés au bagne de Tataouine, dans le désert du sud-est Tunisien (2), ils en avaient pour un moment avant d'arriver, avec le fort risque de ne plus en repartir vu la rigueur du climat et le droit de vie ou de mort des chefs du bagne sur leurs prisonniers.

Vous allez me dire que le bagne de Cayenne était encore plus loin Certes, mais il faut croire que les conditions de vie étaient nettement plus dures à Tataouine pour que ce soit ce lieu qui ait donné naissance à une telle expression, avec une connotation non seulement d'éloignement très important, mais aussi de lieu insupportable ("aller en enfer").


[1] Bataillons d'infanterie légère d'Afrique

[2] Une partie des bâtiments du bagne existent toujours mais le lieu est maintenant occupés par l'armée tunisienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Ven 7 Mar - 14:13

bravo et mercicoeur à toi ... Jean-Pierre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Ven 7 Mar - 14:19

mercicoeur à toi jean pierre et bravo
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Sam 8 Mar - 13:09

Bonjour.....Bourriquet



« C'est fort de café ! »


C'est exagéré, excessif, insupportable.



Cette expression est une variante de "c'est (trop, un peu) fort !" qui date du XVIIe siècle et qui signifie la même chose.
L'extension 'de café' vient évidemment d'une plaisanterie autour du café, parfois trop fort.

En 1808, D'Hautel, dans son "Dictionnaire du bas-langage ou des manières de parler usitées parmi le peuple" écrivait : "C'est un peu fort de café. Calembour, jeu de mot populaire qui se dit pour exprimer que quelque chose passe les bornes de la bienséance, sort des règles sociales".

Des variantes existent, citées également au XIXe siècle, où le café est remplacé par la chicorée ou le moka ("C'est fort de chicorée !").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Dim 9 Mar - 11:10

« Qui dort dîne »


Le sommeil fait oublier la faim.
Le sommeil tient lieu de nourriture.



Voilà une expression intéressante, pas par ce qu'elle signifie (et qui aura du mal à convaincre un affamé), mais pour les variantes sur son origine.

D'un côté, nous avons une foultitude au carré de sites Internet qui affirment qu'elle vient du Moyen Âge où le voyageur qui voulait dormir dans une auberge était contraint également d'y dîner, sous peine de se voir refuser le gîte.
Autrement dit : "si tu manges, tu dors, si tu manges pas, tu sors !", ce qu'on appelle aujourd'hui de la vente conjointe forcée et qui n'est plus autorisé (en théorie).

D'un autre côté, nous avons Alain Rey, linguiste distingué, qui passe entièrement cette hypothèse sous silence et nous apprend que ce proverbe vient de l'ancienne pensée "le sommeil nourrit celui qui n'a pas de quoi manger" exprimée par le grec Ménandre () auteur, entre autres, de "la nuit porte conseil" mais aussi d'une citation qui vaut son pesant de noix de cajou : "La terre et la mer produisent un grand nombre d'animaux féroces, mais la femme est la grande bête féroce entre toutes".
Cette explication n'est pas reprise par d'autres lexicographes dans les sources dont je dispose.

Alors qui a raison, entre l'érudit qui propose une opinion qu'il semble être le seul à défendre et la masse qui en diffuse une autre ?
Notez que même si Ménandre a bien émis cette pensée, rien n'empêche que les aubergistes d'autrefois aient pratiqué la vente forcée. Les deux explications ne sont donc pas incompatibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Lun 10 Mar - 11:09

.
.
« Ca va durer 3 plombes »


Ça va durer 3 heures



Sachant que le chiffre 3 peut en réalité prendre n'importe quelle valeur, la question est de savoir par quel cheminement une 'plombe' est égale à une heure.

Eh bien la piste n'est pas certaine, même si elle est suivie par plusieurs lexicographes.
Le Dictionnaire de Trévoux nous indique qu'au XVIIe siècle, une des acceptions du verbe 'plomber', quoique rarement utilisée, était 'frapper'.
Or, ils sont nombreux les endroits où des personnages tenant un marteau viennent frapper une cloche pour sonner les heures.
De même, les poids qui servent à faire fonctionner les anciennes horloges qui sonnent les heures sont souvent appelés des 'plombs'.
Autant de plomb lié aux heures qui sonnent suffit à expliquer que, tout au long du XIXe siècle, le verbe argotique 'plomber' voulait dire "sonner l'heure".
Alors de 'plomber' pour "sonner l'heure", à 'plombe' pour désigner une heure (attesté à partir de 1811), il n'y aurait eu qu'un pas aisément franchi.

Mais ce qui peut quand même semer un léger trouble, c'est qu'Esnault indique que 'plombe' est également attesté au sens de 'mois' ou de 'année' entre 1790 et 1850. Sans qu'il y ait d'explication sur l'origine de ces deux autres sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Lun 10 Mar - 11:45

bravo et mercicoeur à toi ... Jean-Pierre...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mar 11 Mar - 11:20

*
Bonjour....Lancelot




« Donner un tuyau (crevé) à quelqu'un »


Donner un renseignement plus ou moins confidentiel (faux ou dépassé) à quelqu'un


Voilà une expression argotique qui date de la fin du XIXe siècle.

Lorsque vous êtes en groupe et que vous avez une information confidentielle à donner à quelqu'un, comment procédez-vous habituellement ? Vous n'allez certainement pas lui crier le renseignement, histoire de couvrir le bruit des conversations !
Non, vous allez bien plus probablement approcher votre bouche de son oreille et lui murmurer l'info qui va s'écouler dans son conduit auditif vers l'oreille interne ().

Or, le conduit auditif n'est-il pas assimilable à un tuyau ?
Voilà, vous venez de comprendre comment ce qui véhicule l'information est devenu, par métonymie, le renseignement lui-même.

Quand à la comparaison d'un 'tuyau' crevé avec un renseignement erroné, elle est aisément compréhensible : un véritable tuyau crevé ne sert à rien[1], pas plus que notre tuyau argotique lorsqu'il est faux.

[1] On ne parle pas ici des tuyau savamment percés qui servent à installer un arrosage goutte à goutte dans le jardin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliane
Papoteur assidu
Papoteur assidu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 637
Age : 34
Localisation : centre du soleil
Humeur : gaie du matin au soir
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mar 11 Mar - 18:44

boulejaunebj



.
et quand on sait qu'il existe un système de communication dans paris, je ne me rappelle plus ou,tu jettes un message dans un tuyau et il traverse la ville et il arrive à bon port,dans une administration

j'ai trouvé ce système étonnant!!je crois qu'on appelle ça un pneu mais je voudrais pas affirmer!



pingusalut renseignement pris:

envoyé un pneumatique diminutif pneu, dans un tuyau rempli d'air pulsé!!

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mer 12 Mar - 11:46

Coucou.....Eliane

Pour le pneu, tous les bureaux de postes de Paris étaient reliés les uns aux autres par ce système.



« Piquer un fard »


Rougir brusquement



En Bretagne, il est bien plus facile de piquer un far () que de piquer un phare ().
Mais que ce soit en mangeant un far ou en montant dans un phare, n'importe qui peut piquer un fard.

'Piquer' a ici le sens de "faire brusquement" comme on le trouve dans "piquer un roupillon" ou "piquer une colère", par exemple.

Mais qu'en est-il du fard ?
Le Robert nous donne la définition suivante de ce mot qui date du XIIIe siècle : "composition dont l'application sur la peau donne à celle-ci plus d'éclat ou masque un défaut physique". Autrement dit, c'est ce qu'on appelle aujourd'hui un maquillage, grâce auquel une femme peut aisément se rosir la peau du visage, voire se la rougir en cas d'excès.
C'est par comparaison entre ce fard artifice et le rougissement d'une personne émotive que l'expression est née.

Si le mot est très ancien, l'expression date de la deuxième moitié du XIXe siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Jeu 13 Mar - 11:32

*
*
« L'avoir dans l'os »



Subir un échec.
Éprouver une déception.
Se faire berner.



Pour beaucoup, chiens y compris, un os n'est jamais qu'un... os, c'est-à-dire un morceau d'un squelette quelconque qu'il peut être bon de rouziguer () si on n'est pas végétarien.
Mais la langue française lui a attribué quelques autres sens, parfois issus de nos régions, comme celui de 'bouche' en pays d'Oc, celui de 'nez' lorsqu'on parle d'un "os à moëlle" (image ragoûtante, n'est-il pas ?)

Dans notre expression, il s'agit encore d'un autre sens.
Lorsqu'on subit un échec ou qu'on éprouve une déception, c'est souvent à cause d'un autre qui nous a berné, possédé, trompé.
Et, dans ce cas, une métaphore habituelle de la possession nous fait dire, par une association très poétique à la sodomie, que "on l'a dans le cul" ou que "on s'est fait mettre (bien profond, éventuellement)".
C'est elle qu'on retrouve ici, le mot 'os' désignant alors le tréfonds de l'homme, peut-être en raison de la proximité immédiate de l'orifice avec le sacrum ou le coccyx, deux de nos os bien connus () ou parce que la coupe d'un os est un anneau, comparable à l'anus.

Selon Gaston Esnault, si ce sens du mot existe depuis la fin du XIXe siècle, ce n'est qu'au milieu du suivant que l'expression est apparue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Ven 14 Mar - 12:00

*
*
« Des paroles sibyllines »


Des paroles énigmatiques, mystérieuses, obscures.



Il nous faut remonter bien loin dans le temps, à l'antiquité chez les Grecs, pour trouver l'origine de cette expression.

Sibylle était une prophétesse d'Apollon (), une prêtresse à laquelle le dieu avait donné le pouvoir de prophétie. Elle pouvait donc faire connaître leur avenir aux hommes qui voulaient savoir ce que les Dieux leurs réservaient[1].

Par extension, les sibylles étaient les prêtresses d'Apollon, quel que soit le lieu de culte, les plus connues étant celles d'Erythrae, de Libye et de Cumes.

Les oracles des sibylles étaient regroupés dans des "livres sibyllins" qu'on consultait lorsqu'il fallait prendre une décision importante.
Hélas, ces réponses divines étaient formulées d'une manière si mystérieuse, si énigmatique, qu'elles devaient être interprétées par les humains, avec tous les risques d'erreur que cela comportait.

C'est depuis que des paroles sibyllines désignent des paroles dont le sens est obscur, souvent dans le but pas nécessairement avoué de dissimuler la vérité.
Mais l'adjectif sibyllin peut très bien s'appliquer aussi aux écrits, comme aux Centuries de Nostradamus, par exemple.

[1] De nos jours, nous avons l'horoscope qui fait ça très bien aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Ven 14 Mar - 22:59

et bien mercicoeurà toi jean pierre et bravo
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Sam 15 Mar - 12:13

*
*
« Mener les poules pisser »


S'occuper de travaux insignifiants ou fictifs.

Cette expression date du XVIe siècle.


Elle a aussi été utilisée pour se moquer des hommes qui s'occupaient à des activités ménagères
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliane
Papoteur assidu
Papoteur assidu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 637
Age : 34
Localisation : centre du soleil
Humeur : gaie du matin au soir
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Sam 15 Mar - 17:02

boulejaunebj

ton histoire d'os c'est d'un drole ,alors j'aurais pu dire à cette époque épique: passe moi les kleenex j'ai l'os plein

ou bien, j'ai mangé quelquechose qui m'irrite , j'ai l'os qui me gratte!!!





et pour tes poulettes: joie

quand on sait que les poules ne pissent pas!!zont pas de zizi tordurire



heureumini


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Dim 16 Mar - 11:49

*
*
Eliane boulejaunebj



« Dès potron-minet »



Dès l'aube, le petit matin, les premières lueurs du jour.


Le minet ici présent est bien un chat. Mais que peut bien vouloir dire potron ? Et quel lien peut-il bien y avoir avec une heure très matinale ?

A l'origine, dès le XVIIe siècle, cette expression se disait "Dès potron-jacquet", le' jacquet' étant l'écureuil, petite bestiole sympathique ayant la particularité de commencer à s'activer très tôt le matin.
Quant au mot potron, il est une déformation de 'poistron' qui vient du latin 'posterio' qui veut dire 'postérieur' ou 'derrière'.
En clair, l'expression originale veut dire "Dès que l'écureuil sort de son sommeil et daigne montrer son popotin". Donc très tôt le matin (sauf pour les écureuils ayant fait la nouba la veille).

Mais le genre humain urbanophile perdant progressivement ses repères forestiers, le petit écureuil a finalement été remplacé par le chat, animal beaucoup plus présent dans les villes et également très matinal.

Il existe une déformation récente de cette expression qui est "dès patron-minet", sans qu'on en connaisse l'origine.
Elle peut être due à une plaisanterie par comparaison du patron à un arrière-train ou, plus probablement, de l'usage d'un mot courant remplaçant un mot devenu incompris et à la prononciation quasiment identique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gigi
Jeune papoteur
Jeune papoteur


Féminin
Nombre de messages : 161
Age : 59
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Dim 16 Mar - 16:50

bravo Jean Pierre mercicoeur


bisousgsmil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expressions Françaises   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expressions Françaises
Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les forces françaises en OPEX
» compétitivité des entreprises françaises à l'international
» Décorations Françaises et Etrangères
» Les françaises et l'allaitement
» Le net des études françaises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amicalement Vôtre :: HISTOIRE / PENSEES / DICTONS - PROVERBES :: Dictons / Citations / Proverbes-
Sauter vers: