Lieu de détente et discussions diverses en toute amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Expressions Françaises

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Ven 25 Avr - 9:30

pingusalut


« Tout craché »

Très ressemblant



On ne peut pas vraiment dire que, de nos jours, le verbe 'cracher' soit évocateur de choses bien sympathiques. Et c'était déjà le cas au XVe siècle, lorsque cette expression est apparue.
Alors comment est-on passé du crachat à la ressemblance ?

Il y a deux explications à cela.

La première, avancée par Rey et Chantreau, viendrait de l'assimilation métaphorique des excrétions orales (crachat, vomi...) à la parole. On peut effet cracher ou vomir des injures, par exemple.
Dans ce cas, tout craché correspondrait à des choses qu'on peut décrire verbalement de manière identique.

La seconde, proposée par Wartburg, viendrait du fait que, chez beaucoup de peuples, le crachement est associé à la génération, la reproduction (les sécrétions orales ayant leur équivalent génital comme le sperme).
Et quand on évoque la reproduction, on pense aussi forcément à la ressemblance, entre le géniteur et sa géniture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PAPILLON
Jeune papoteur
Jeune papoteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 354
Age : 103
Localisation : franche comté
Date d'inscription : 07/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Ven 25 Avr - 9:45

bravo bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TITINE48
Jeune papoteur
Jeune papoteur


Féminin
Nombre de messages : 258
Age : 70
Localisation : Rillieux la Pape
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Ven 25 Avr - 9:53

boulejaunebj boulejaunebj

Et ben, mon kiki, tu nous en apprends des choses !! minimdr minimdr

Il y a peu de choses que je ne supporte pas, comme l'hypocrisie, et les gens qui crachent. Ca me fait vomir ! !
Avez-vous vu que les autorités chinoises essaient d'apprendre à leurs ressortissants à ne plus le faire !! Sont vraiment dégoûtants ces gens-là !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Sam 26 Avr - 10:48

pingusalut



« Porter (planter) des cornes »

Être (faire) cocu.



A l'origine, il y a 'cornart' qui, au XIIIe siècle, veut dire 'imbécile' puis 'escorner' qui, au XVe siècle, veut dire 'ridiculiser'.
A cette époque et pendant encore longtemps, une manière très courue d'humilier, de ridiculiser quelqu'un était de le faire cocu et de le faire savoir (Edmond Rostand utilise le verbe "ridicoculiser").

La corne (qu'on entend dans les deux mots cités précédemment), c'était à la fois le sexe de l'homme et l'attribut qui désignait un homme ou une femme trompé.
Planter des cornes a une connotation sexuelle évidente.

Voltaire dit que les Grecs désignaient déjà par 'bouc' (donc porteur de cornes) le mari d'une femme très portée sur la chose, par comparaison avec les chèvres qui seraient très 'chaudes'.
Je n'ai pas vérifié pour les chèvres, mais à la réputation qu'on fait aux légionnaires, ceux-ci auraient donc des circonstances atténuantes, ne sachant pas résister aux appels langoureux de ces femelles constamment en rut.


Le mot 'cocu', c'est une déformation de 'coucou' (), cet oiseau qui pond ses oeufs dans le nid d'autres volatiles pour que sa progéniture soit élevée par les parents adoptifs contraints.
Si on se réfère au comportement du coucou, on constate un transfert depuis l'amant (c'est lui qui devrait être nommé 'cocu' puisque c'est lui qui prend la place du mari) vers ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Sam 26 Avr - 12:13

Coucou, cocu, je n'aurai pas pensé à faire l'association.........pourtant quand on y pense okkkay
Revenir en haut Aller en bas
Ma chouette
Jeune papoteur
Jeune papoteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 303
Age : 63
Localisation : Pertuis
Emploi/loisirs : Plein
Humeur : Selon la votre hihihihihi.
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Dim 27 Avr - 2:16

boulejaunebj

bravo Jean-Pierre, on en apprend de belles tous les jours !!

Je me coucherais moins c.. ce soir minimdr


moutonbn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Dim 27 Avr - 10:44

boulejaunebj




« Jeter le manche après la cognée »

Abandonner, renoncer par découragement.



Cette expression date du XIVe ou du XVe siècle.

Elle vient de l'histoire d'un bûcheron en plein travail. Alors qu'il essayait d'abattre un arbre, le fer de sa cognée (sorte de hache) s'était désolidarisé du manche et était tombé dans une eau profonde.
Dépité et jugeant qu'il ne pourrait récupérer son fer, le bûcheron y jeta aussi le manche et renonça à son travail.

Cette histoire, réelle ou pas, fait bien le lien entre l'expression et le découragement qui envahit quelqu'un et provoque son renoncement à continuer la tâche entreprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Dim 27 Avr - 10:52

boulejaunebj
Revenir en haut Aller en bas
TITINE48
Jeune papoteur
Jeune papoteur


Féminin
Nombre de messages : 258
Age : 70
Localisation : Rillieux la Pape
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Dim 27 Avr - 20:07

boulejaunebj boulejaunebj


Avoir le cul bordé de nouilles

Etre très chanceux


L'expression est pour le moins étrange. On a du mal à faire le rapprochement entre chance, fesses et pâtes !

Soyons pragmatiques... Avoir de la chance se traduit également métaphoriquement par l'expression " avoir du pot "... Le " pot " est couramment employé comme image pour désigner la base, le fondement... et par extension... le " cul "... Donc on passe " tout naturellement " à l'expression " avoir du cul "... Jusque-là on suit à peu près : avoir du pot - avoir du cul - avoir le cul...

Maintenant, pour quelle raison celui est-il " bordé de nouilles " ?...

On peut penser qu'un pot bien rempli est un signe de chance encore plus fort qu'un pot vide... et qu'on a décidé par un heureux hasard de remplir le pot de nouilles, symbole en son temps de panse bien remplie et donc de bonne santé... ce qui, du fait des multiples analogies, a pu donner un pot, puis un cul " empli de nouilles "... ce qui n'était franchement pas correct, pour le remplacer par un cul bordé de nouilles...

Une autre explication :

un autre Francparleur, Thoveyrat, d'Alsace, nous propose une autre explication, comme il dit, "moins imagée", mais à prendre en compte :

Autrefois, les mères et nourrices accrochaient des médailles bénies au linge des nourrissons. Cela était supposé leur porter chance. En manière humoristique, on en est arrivé à dire que les chanceux avaient "le cul bordé de médailles" (expression toujours en usage). Comme ce n'était pas très respectueux pour la religion chrétienne, certains ont modifié l'expression qui est devenue "avoir le cul bordé de nouilles".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christine
Jeune papoteur
Jeune papoteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 155
Age : 62
Localisation : Pertuis
Emploi/loisirs : aime jouer au scrabble
Humeur : riante
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Dim 27 Avr - 21:26

boulejaunebj

Une vérité de La Palice
Le courageux Jacques de Chabannes, seigneur de La Palice est mort au combat à Pavie en 1525... c’est tout ce que l’on sait de lui. Ses soldats composèrent une chanson vantant ses mérites de preux guerrier. Celle-ci fut déformée et transformée par on ne sait qui et demeure associée au personnage historique : "Monsieur de La Palice est mort, est mort devant Pavie, un quart d’heure avant sa mort, il était encore en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TITINE48
Jeune papoteur
Jeune papoteur


Féminin
Nombre de messages : 258
Age : 70
Localisation : Rillieux la Pape
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Lun 28 Avr - 10:17

boulejaunebj boulejaunebj

Et pourtant on peut lire tout ça sur lui :

Jacques II de Chabannes dit Jacques de La Palice (ou de La Palisse), seigneur de La Palice, de Pacy, de Chauverothe, de Bort-le-Comte et de Héron, est né en 1470 et mort le 24 février 1525.

Il servit sous trois rois de France et participa glorieusement à toutes les guerres d'Italie de son temps. On le trouve à la prise de Naples en 1495, à la conquête du duché de Milan en 1500.

Il s’empara en 1501, de plusieurs places dans les Abruzzes et les Pouilles. Il fut blessé et fait prisonnier par le duc de Terranova au siège de Rouvre en 1502. Libéré en 1504, il prit une part glorieuse aux batailles d’Agnadel et de Ravenne et fut grièvement blessé.

En 1511, il accède au titre de Grand maître de France.

Sa valeur, qui le portait toujours en avant au plus fort du combat, le fit faire à nouveau prisonnier à la Bataille de Guinegatte en 1513, mais il put s’échapper et prendre part à la prise de Villefranche et à la bataille de Marignan.

Maréchal le 2 janvier 1515, il reprit Calais pour traiter la paix avec les envoyés de l’empereur. La négociation ayant échoué, il retourna en Italie et commanda le Corps du centre du combat de la Bicoque en 1522.

Il fut envoyé en 1523 au secours de Fontarabie qu’il put ravitailler. Il obligea le connétable de Bourbon à lever le siège de Marseille, s’empara d’Avignon et termina glorieusement sa carrière à la malheureuse journée de Pavie où il commandait l’avant-garde.

Maréchal de France, il sert François Ier et meurt pendant la bataille de Pavie (en 1525) qui l'oppose aux armées italiennes.

Une chanson chantée par ses soldats après sa mort disait : « s'il n'était pas mort il ferait envie », mais elle fut déformée en « s'il n'était pas mort il ƒerait - serait - en vie » ; de cette phrase est sortie le mot lapalissade qui designe une évidence ou tautologie.[réf. nécessaire]

Les deux premiers couplets de la chanson La mort de La Palice se trouvent dans La clé des chansonniers (Ballard, 1725), quant au reste (cinq autres couplets), dans le manuscrit 12666 B.N.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Lun 28 Avr - 10:27

pingusalut



« Des manoeuvres florentines »

Des manoeuvres fourbes, des intrigues, en général menées dans le but de nuire à quelqu'un ou de l'évincer, ou bien de faire échouer une affaire



Nous sommes en Italie, au coeur de la Toscane. La ville de Florence y est entourée de belles collines plantées de cyprès et baignées d'une douce lumière.
Du XIIIème au XVIème siècle, l'harmonie de l'ensemble a eu beaucoup d'influence sur les peintres, poètes et sculpteurs attirés par tant de beauté et qui ont contribué au rayonnement de la ville hors de sa région et du pays.

Comme dans tous lieux de pouvoirs, les intrigues aussi bien politiques qu'amoureuses y vont bon train. Mais à cette époque, Florence a une énorme influence artistique, littéraire, économique et politique sur toute l'Europe.
C'est cette influence qui fait que les intrigues, lorsqu'elles sont connues ou révélées, sont vite racontées à l'extérieur et participent à la réputation de la ville sur les nombreuses manoeuvres florentines qui s'y déroulent.

La présence à Florence, vers la fin de cette époque, de Nicolas Machiavel (1469-1527) et la fausse interprétation de ses écrits qui a fait naître l'adjectif 'machiavélique', qualificatif parfaitement applicable à certaines des magouilles ainsi devenues publiques, n'est sans doute pas étrangère au succès de l'expression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Lun 28 Avr - 12:03

bravo et bien mercicoeur ... à ... vous ... pour ces textes bien ... intéressants ...

S'instruire est toujours un plaisir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Lun 28 Avr - 13:47

Merci Titine et Jean-Pierre, j'aime bien apprendre de cette manière pingusalut
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mar 29 Avr - 10:39

boulejaunebj



« Faire un caca nerveux »


S'énerver fortement, avoir un accès de mauvaise humeur (souvent sans réelle justification)


Rappelons-nous d'abord que 'caca' est un mot enfantin pour désigner les excréments ou les matières fécales (sans oublier qu'en latin, 'chier' se disait 'cacare'), mot dont l'équivalent adulte a rendu célèbre Pierre Cambronne ().
On dit d'ailleurs aussi bien "on est dans le caca (jusqu'au cou)" que "on est dans la merde" lorsqu'on se trouve dans une situation très déplaisante, aussi peu agréable que si on baignait dans des excréments.

Faire un caca nerveux, expression apparue pendant la seconde moitié du XXe siècle, ne sous-entend pas du tout que toutes les personnes nerveuses sont susceptibles de lâcher un superbe étron un peu partout.
Heureusement, sans quoi nos trottoirs ne seraient pas jonchés que de déjections canines, déjà bien assez suffisantes comme ça pour avoir de bonnes raisons de pester régulièrement.

Il semble que l'image vienne de celle du bébé qui, comme quelqu'un de très énervé, devient tout rouge lorsqu'il force pour faire sortir sa crotte. Mais comme "faire un caca" n'impliquait pas forcément le fait d'être énervé, le qualificatif 'nerveux' y a été accolé de manière à rendre l'expression plus explicite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mar 29 Avr - 11:18

boulejaunebj

bravo et bien mercicoeur Jean-Pierre ...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mer 30 Avr - 10:39

boulejaunebj


« Laver son linge sale en famille »


Régler les fâcheuses affaires au sein du groupe concerné et non en public, discrètement et sans témoins.


Aujourd'hui, pour laver votre linge sale, il vous suffit d'ouvrir le hublot de votre machine à laver, d'entasser le linge dans le tambour, d'ajouter un peu de lessive et d'appuyer sur le bouton de démarrage.
Ce faisant, vous êtes sûr que rien ne sortira de la maison.

Mais autrefois, le linge se lavait au lavoir, en compagnie des autres femmes du voisinage et les commérages allaient bon train. L'endroit, dont le rôle social était extrêmement important, était parfait pour se tenir au courant des potins locaux et même des nouvelles du monde, lorsqu'elles arrivaient dans le coin.
Il permettait aussi aux femmes présentes de parler de leurs différends familiaux et donc de les ébruiter très largement, un secret n'étant bien gardé que lorsque tous ceux qui le connaissent sont décédés.

L'image que contient l'expression est donc simple à comprendre : n'allons pas au lavoir ébruiter nos problèmes et dissensions familiaux (le linge sale) ; lavons (réglons) tout ça chez nous, en famille (au sein du groupe), et nos affaires resteront secrètes.

La naissance de l'expression est souvent attribuée à Voltaire, au XVIIIe siècle. Mais si l'auteur emploie bien "linge sale à blanchir", c'est pour désigner les poèmes que lui envoie pour correction le roi Frédéric II de Prusse, pas pour parler d'affaires ou de problèmes particuliers.
Par contre, elle aurait été utilisée au cours du même siècle par Casanova, et reprise en plusieurs occasions par Napoléon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mer 30 Avr - 11:28

Vieille expression, bien connue boulejaunebj Si les lavoirs pouvaient parler..............
Revenir en haut Aller en bas
Gigi
Jeune papoteur
Jeune papoteur


Féminin
Nombre de messages : 161
Age : 59
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mer 30 Avr - 11:45

bravo Jean Pierre et Zazou



bizou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mer 30 Avr - 13:37

boulejaunebj Gigi ... Zazou ... Jean-Pierre ...


bravo et bien mercicoeur Jean-Pierre ...



Heureux de te revoir ... Gigi ...


Bonne journée à ... vous ...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Jeu 1 Mai - 11:00

boulejaunebj


« Pédé comme un phoque »


Complètement homosexuel.



Si vous demandez à un phoque s'il est homosexuel, il y a de fortes chances pour qu'il refuse de vous répondre. Probablement parce qu'il aura été très vexé.
Tout juste, peut-être, pourra-t-il admettre qu'il est 'gay' comme un pinson.

Plaisanterie mise à part, aucune observation, même approfondie (si j'ose dire), n'a confirmé le comportement homosexuel du phoque.
Ni du pinson, d'ailleurs.

Alors pourquoi cette expression ?
Malheureusement, nous ne devons nous contenter que d'hypothèses.

Mais avant de les citer, pour ceux qui ne le sauraient pas, il est important de rappeler que pédé est l'abréviation de pédéraste, mot qui vient du grec et qui aujourd'hui désigne un homosexuel mâle, mais qui autrefois désignait un homme 'aimant' un peu trop les enfants, personne qu'on qualifie aujourd'hui de pédophile, même si, pour certains, on devrait plutôt les appeler des pédocriminels.

La plus probable des origines vient de la marine à voile, avec une déformation orale du mot foc, petite voile triangulaire située à l'avant du bateau.
Mais là encore, les suppositions sont multiples :
Pour certains, ce serait parce que cette voile prend le vent par l'arrière (je vous laisse faire le rapprochement). Mais ceux qui ont déjà pratiqué la voile savent que, même 'au plus près', le foc est bien gonflé avec un vent pourtant proche de l'avant.
Pour d'autres, ce serait parce que, lorsque le bateau avance avec du vent plein arrière, le foc est placé de l'autre côté de l'axe longitudinal du bateau par rapport à la voile principale, cette dernière symbolisant l'hétérosexualité et le foc, l'autre 'bord' ().
Enfin, l'introduction du 'foc' dans cette expression pourrait aussi venir d'un jeu de mots extrêmement capillotracté (tiré par les cheveux) : tout le monde connaît la mauvaise réputation faite aux Grecs quant à leurs moeurs. Quand on est féru d'histoire, dès qu'on parle des Grecs, on ne peut s'empêcher de penser aussi aux Génois. Et quand on sait qu'un grand foc s'appelle un génois...
Ainsi, 'pédé comme un Grec' serait devenu 'pédé comme un Génois', puis 'pédé comme un foc', et enfin 'pédé comme un phoque'.

Une autre hypothèse vient du fait que, comme chacun sait, le phoque fait partie de la fameuse famille des pinnipèdes (), mot dans lequel on entend 'pine' et 'pède'.
Les jeux de mots auraient fait le reste.

Une autre encore viendrait d'un jeune mousse faisant partie d'une expédition polaire. Alors que, longeant une île couverte de phoques et ayant l'impression, vu de loin, que l'agitation de ces mammifères correspondait à des activités sexuelles sans qu'il puisse distinguer les mâles des femelles, il en aurait imaginé le caractère homosexuel de ces pinnipèdes.

Une dernière serait due au souffle fort que produit un phoque lorsqu'il remonte à la surface après un long moment en apnée, genre de souffle qu'on peut aussi entendre lors d'ébats sexuels humains (mais, dans ce cas, l'association à l'homosexualité uniquement ne semble pas tenir la route).


A la demande générale d'un lecteur, j'en rajoute une qui n'est pourtant pas retenue par mes sources. Mais compte tenu de l'incertitude qui règne sur cette origine, nous ne sommes pas à une près, surtout si elle semble tenir la mer.
Chacun choisira selon ses goûts.
Or donc, dans la marine anglaise du siècle dernier, les marins étaient réputés pour leurs moeurs 'à la grecque'. Et Dieu sait si le mot 'fuck' est très largement employé dans les conversations liées au sexe (et au reste) outre-manche. La déformation orale (ou 'francisation') de ce mot mélangée à la réputation de ces marins aurait provoqué la naissance de cette expression.

Et en voici encore une supplémentaire, soumise quelques fois.
Mais comme elle est d'Alphonse Boudard, grand déformateur des mots, elle doit être prise avec circonspection :
L'expression viendrait de la déformation de 'pédé comme un fox', le fox-terrier étant réputé (paraît-il), pour monter sans relâche ses congénères, quelqu'en soit le sexe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TITINE48
Jeune papoteur
Jeune papoteur


Féminin
Nombre de messages : 258
Age : 70
Localisation : Rillieux la Pape
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Jeu 1 Mai - 12:27

Bonjour,

J'aime bien l'explication reliant Grecs, Génois, foc, phoque ... et celle du fox terrier !

Bravo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Jeu 1 Mai - 12:35

Bravo Jean-Pierre pour ces diverses hypothèses boulejaunebj
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Jeu 1 Mai - 12:43

bravo bravo Jean-Pierre ...

On s'instruit ... c'est très bien ... j'apprécie ...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 74
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Ven 2 Mai - 10:48

boulejaunebj


« Faire mouche »

Atteindre son but.
Toucher juste.



La mouche n'est pas un insecte des plus appréciés, comme le sont la coccinelle ou l'abeille, par exemple. Ne parle-t-on pas de chiures de mouche pour désigner des petites saletés ou de pattes de mouche pour critiquer une écriture toute petite et difficile à lire ?
Mais le diptère bourdonnant et agaçant n'est pour rien dans notre expression du jour. Le sujet n'est pas non plus cette mouche, ce tout petit morceau de tissu noir que les coquettes des XVIIe et XVIIIe siècles se collaient sur le visage ou la gorge, comme un grain de beauté, histoire de rehausser la blancheur de leur peau, attribut indispensable des belles de l'époque.

Si vous avez déjà tiré à l'arc, tiré au fusil dans un stand ou bien joué aux fléchettes, vous connaissez l'apparence d'une cible, ce rond aux cercles concentriques de plusieurs couleurs et dont le centre, le point que chacun cherche à atteindre pour montrer son habileté, est généralement noir.

Maintenant, éloignez-vous suffisamment de la cible pour que le centre noir soit tout petit et ressemble à une mouche posée à cet endroit.
Si jamais en tirant vous touchez cette 'mouche', autrement dit, si vous faites mouche, c'est que vous êtes plutôt un bon tireur.

C'est de cette mouche-là que vient notre expression qui date du XIXe siècle et qui, au figuré, indique qu'on atteint le résultat visé ou qu'on touche un point sensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expressions Françaises   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expressions Françaises
Revenir en haut 
Page 6 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les forces françaises en OPEX
» compétitivité des entreprises françaises à l'international
» Décorations Françaises et Etrangères
» Les françaises et l'allaitement
» Le net des études françaises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amicalement Vôtre :: HISTOIRE / PENSEES / DICTONS - PROVERBES :: Dictons / Citations / Proverbes-
Sauter vers: