Lieu de détente et discussions diverses en toute amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Expressions Françaises

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
TITINE48
Jeune papoteur
Jeune papoteur


Féminin
Nombre de messages : 258
Age : 70
Localisation : Rillieux la Pape
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Ven 2 Mai - 11:40

Sucrer les fraises.

Les fraises en question ne sont pas des fruits mais les grands cols que l'on portait à la Renaissance. Les "petits vieux" ou les alcolos invétérés qui tremblaient avaient tendance à y laisser tomber (sucrer) leur nourriture, d'où l'expression.

Et trois petits proverbes :

Arabe -
Ce qui est passé à fui,
Ce que tu espères est absent,
mais le présent est à toi.

Berbère -
Si tu as des richesses, donne de tes biens,
Si tu n'en as pas, donne de ton coeur.

Espagnol -
Donner son amitié à qui attend ton amour,
C'est comme donner du pain à quelqu'un qui a soif.

Bonne journée à tous et à toutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Ven 2 Mai - 11:45

boulejaunebj Titine ... et ... Jean-Pierre ...

bravo bravo bravo et bien mercicoeur

Très bonne journée à vous ...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 73
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Sam 3 Mai - 9:41

boulejaunebj


« Ca fait des lustres ! »

Cela fait très longtemps.


Si vous visitez un jour la Galerie des Glaces du Château de Versailles () et que vous regardez au plafond pour voir comment elle est éclairée, vous vous direz obligatoirement : "Ca en fait des lustres !".
Mais il ne faut pas être une lumière pour croire qu'on parle ici de ces lustres-là. Que nenni !
Il ne s'agit pas non plus de ce lustre, également brillant, dont on parle pour une surface de métal bien polie, la robe d'un cheval ou l'aura d'une personne. Que nenni derechef !
Il se trouve que le lustre était aussi autrefois une unité de temps, plus ou moins précise, selon son emploi.

Au XVIIe siècle, un lustre, employé au singulier, est une période de cinq ans.
Cette durée vient probablement de l'antiquité romaine où un lustre désignait soit un sacrifice expiatoire qui avait lieu tous les cinq ans au moment du recensement, soit le recensement lui-même ().

Par contre, au pluriel, "des lustres" désigne une période de temps longue et indéterminée. Et c'est bien la signification que l'on retrouve dans notre expression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Sam 3 Mai - 10:40

Malgré mon inculture remarquable rirebalance Je connaissai la signification, merci de nous la rappeler JP bizou
Revenir en haut Aller en bas
TITINE48
Jeune papoteur
Jeune papoteur


Féminin
Nombre de messages : 258
Age : 70
Localisation : Rillieux la Pape
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Sam 3 Mai - 11:37

Coucou Zazou,

Je ne pense pas que ton "inculture" soit si grande que ça ...

> Il y a trois sortes de savoir : le savoir proprement dit, le savoir-faire et le savoir-vivre ; les deux derniers dispensent assez bien du premier.
[Talleyrand]

Bonne journée sous le soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 73
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mer 7 Mai - 10:54

boulejaunebj Bisous les filles




« Tomber la veste »


Enlever sa veste (pour être plus libre dans ses mouvements ou avoir moins chaud).
Se préparer à se bagarrer



Votre fille se marie dans moins d'une heure. Vous êtes en train de conduire le véhicule qui emmène la mariée à l'église. Il va de soi que vous êtes sur votre trente et un, tandis qu'un sourire béat illumine votre visage rayonnant de fierté.
Las ! Un coup du sort fait qu'un de vos pneus crève. Vous vous arrêtez et sortez du véhicule. Comme vous habitez un endroit un peu perdu et que vous êtes encore loin du village, il n'y a personne d'autre sur votre route pour vous aider.

Du coup, votre béatitude s'est entièrement dissipée : il est clair que vous allez devoir très très vite réparer tout seul cette malheureuse roue, complètement crevée.

Alors, prenant votre courage à deux mains, et pour limiter le risque de salir votre superbe costume Armani, mais aussi pour pouvoir opérer plus aisément, vous allez d'abord tomber votre veste avant de chercher à sortir le cric (mais où est-il rangé, déjà, celui-là ?) et la roue de secours.
On voit bien dans cet exemple de littérature de très haute tenue que, tomber la veste, c'est simplement l'enlever, l'ôter (et, éventuellement, la faire tomber par terre) afin d'être libre de ses mouvements.

L'utilisation du verbe 'tomber' correspond bien à un usage particulier de l'expression où celui qui tombe la veste l'enlève très rapidement et, sans prendre le temps de chercher un endroit où la poser, la laisse tomber par terre, car il doit être vite prêt à combattre celui qui lui cherche des noises, le vêtement risquant d'entraver ses mouvements.

Si le mot 'veste' existe depuis le XVIe siècle, ce n'est que depuis le début du XIXe qu'il désigne le vêtement que nous connaissons. L'expression elle-même daterait de 1929.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mer 7 Mai - 14:12

boulejaunebj bravo et bien mercicoeur pour ces toujours aussi intéressantes explications ...


Un vrai plaisir ...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 73
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Jeu 8 Mai - 10:55

boulejaunebj



« Amis jusqu'aux autels / jusqu'à la bourse »

Très amis, tant qu'il n'y a rien de contraire à la religion / qu'il n'est pas question de prêt d'argent



Ces expressions anciennes sont peu utilisées de nos jours, mais elle pourraient parfaitement être toujours d'actualité.

Elles montrent simplement les limites que certains mettent à l'amitié, lorsque des divergences d'opinions religieuses existent ou lorsqu'un des deux amis est soudain dans le besoin.

La version avec 'autel' remonte à l'Antiquité à une époque où l'on avait l'habitude de jurer la main posée sur un autel.
Elle aurait été utilisée par Périclès en réponse à un de ses amis qui lui demandait de faire un faux serment en sa faveur.

Plus tard, alors que Henri VIII avait demandé à François Ier de rompre avec l'Église romaine, ce dernier lui répondit : "je suis votre ami, mais jusqu'aux autels".


Deux autres proverbes viennent corroborer la deuxième version de l'expression :
- Ami au prêter, ennemi au rendu
- Mieux vaut donner à un ennemi qu'emprunter (prêter) à un ami
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Jeu 8 Mai - 15:28

bravo bravo bravo
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 73
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Ven 9 Mai - 10:17

boulejaunebj


« Fendre la bise »


Aller très vite.



Cette expression viendrait du centre de la France où on dit aussi "à toute bise" pour dire "à toute vitesse".

Le Robert nous dit que la bise est "un vent sec et froid soufflant du nord ou du nord-est". C'est un mot qui est souvent utilisé en poésie pour désigner l'hiver ("La cigale [...] se trouva fort dépourvue quand la bise fut venue").

Plus généralement, il désigne un vent fort et rapide, une masse d'air que celui qui va vite 'fend' pour avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Ven 9 Mai - 13:58

Amis jusqu'aux autels, je connaissai pas cette expression........me coucherai moins bête ce soir rirebalance
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Ven 9 Mai - 14:14

bravo Jean-Pierre ...

Ne t'inquière surtout pas ... Zazou ... on est au moins ... deux ... dans le cas ...

Chacun ... apprend ... chaque jour ... quelque chose ...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 73
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Sam 10 Mai - 10:56

boulejaunebj Nous sommes trois, car moi non plus je ne connaisais pas cette expression.



« Oeil pour oeil, dent pour dent / Loi du talion »


Formule exprimant un esprit de vengeance ou un besoin de punition : le coupable doit subir le même dommage que celui qu'il a fait subir à sa victime.



Avant d'attaquer, on peut préciser que 'talion' vient du latin 'talis' qui signifie 'tel' ou 'pareil'.

Les premières traces de la loi du talion ont été trouvées dans le Code d'Hammourabi, recueil de lois du roi de Babylone qui a régné entre 1792 et 1750 avant JC.
Elles disaient : "Si quelqu'un a crevé l'oeil d'un homme libre, on lui crèvera l'oeil ; si quelqu'un a cassé une dent d'un homme libre, on lui cassera une dent...".
S'il peut paraître barbare, ce système d'application de peines limitées à ce qui a été subi a permis d'éviter que les personnes ne se fassent justice elles-mêmes, avec une escalade possible dans les réponses, et a introduit un début d'ordre dans la société pour le traitement des crimes.

On retrouve aussi cette formule dans l'Ancien Testament :
Exode 21,23-25 : "Mais si malheur arrive, tu paieras vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied, brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure."

Lévitique, 9,17-22 : "Si un homme frappe à mort un être humain, quel qu'il soit, il sera mis à mort. S'il frappe à mort un animal, il le remplacera - vie pour vie. Si un homme provoque une infirmité chez un compatriote, on lui fera ce qu'il a fait : fracture pour fracture, œil pour œil, dent pour dent; on provoquera chez lui la même infirmité qu'il a provoqué chez l'autre".

Par contre, selon le Nouveau Testament, Jésus a mis un bémol à cette notion de peine ou de souffrance égale à celle endurée :

Matthieu 5,38-42 : "Vous avez appris qu'il a été dit : œil pour œil et dent pour dent. Et moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Au contraire, si quelqu'un te gifle sur la joue droite, tends-lui aussi l'autre. A qui veut te mener devant le juge pour prendre ta tunique, laisse aussi ton manteau. Si quelqu'un te force à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. A qui te demande, donne; à qui veut t'emprunter, ne tourne pas le dos."

De nos jours, dans celles de nos sociétés où il reste encore un vernis de civilisation, la loi du talion n'est heureusement plus appliquée, au grand dam des partisans de la peine de mort, entre autres.
Elle est remplacée par des peines graduées, attribuées en fonction des dommages subis par la victime (et de la qualité de l'avocat du coupable), qui doivent permettre de compenser du mieux possible ces dommages, tout en n'empêchant pas la possibilité d'une réinsertion ultérieure du condamné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TITINE48
Jeune papoteur
Jeune papoteur


Féminin
Nombre de messages : 258
Age : 70
Localisation : Rillieux la Pape
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Sam 10 Mai - 17:57

boulejaunebj boulejaunebj

A propos de condamnation je viens d'apprendre quelque chose en écoutant "Faites entrer l'accusé" :

Par exemple, une personne prend 20 ans de réclusion avec une peine de sûreté de 12 ans.

Si le mot "incompressible" n'est pas accolé à "peine de sûreté", son avocat peut faire jouer un article (j'ai pas retenu lequel !!) et le faire sortir au bout de cinq ans.

C'est débile, non ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 73
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Dim 11 Mai - 9:47

boulejaunebj

Comme tu dis, plus que débile....




« Etre au bout du rouleau »


Être épuisé, ne plus avoir de ressources, qu'elles soient physiques ou financières.



En moyen français (XIVe et XVe siècles), on disait être au bout de son rollet.
L'origine de l'expression remonte donc à loin. A très loin, même si l'on en croit l'explication de Claude Duneton.

Autrefois, les 'livres' étaient constitués de feuilles collées bout à bout, écrites sur une seule face, puis enroulées et entourées avec un parchemin autour du rouleau ainsi obtenu pour le conserver ( et ).
Les rôles ont ainsi été utilisés et conservés jusqu'à la fin du XVIIe siècle. C'est d'ailleurs sous ce nom qu'on appelait les registres administratifs et de ce nom également que vient l'expression "à tour de rôle" (mais c'est une autre histoire à lire ici un de ces jours...).
Contrairement aux textes littéraires, le texte des acteurs médiévaux d'une pièce de théatre était écrit sur un rôle. Ce qui explique maintenant qu'un acteur joue un rôle.

Lorsque la feuille était de petite taille ou le rôle de théatre peu important, on utilisait le nom de rollet. Ainsi, celui qui arrivait au bout du rollet n'avait plus rien à lire ou dire.

A la fin du XVIIe siècle, quelqu'un qui était au bout de son rollet était quelqu'un qui ne savait plus quoi dire à la fin d'un discours, plus quoi faire dans ce qu'il avait entrepris, plus quoi répondre ou plus trouver de quoi vivre.

Puis le rollet a laissé la place au rouleau qu'on retrouve d'ailleurs chez Diderot : "Tout est déjà écrit sur le Grand Rouleau" de Jacques le fataliste.

C'est, détachée de l'origine théâtrale et avec la signification de 'à bout de ressources' qu'au XIXe siècle l'expression a été conservée, d'autant plus que les ressources financières étaient alors aussi matérialisées par les rouleaux qu'on faisait avec les pièces (comme les banquiers le font toujours aujourd'hui).
"Être au bout de son rouleau" c'était ne plus avoir de pièces donc de ressources.

Enfin, cette expression aurait été revitalisée à la fin du XIXe siècle par les cylindres (les rouleaux !) des phonographes de l'époque qui produisaient des sons de plus en plus déformés au fur et à mesure que le ressort du mécanisme arrivait en bout de course, donnant l'impression de peiner et de ne plus en pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PAPILLON
Jeune papoteur
Jeune papoteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 354
Age : 102
Localisation : franche comté
Date d'inscription : 07/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Dim 11 Mai - 10:25

C'est un peu moi en ce moment minimdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 73
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Lun 12 Mai - 10:32

boulejaunebj Papillon heureumini




« N'y voir que du bleu »


Se laisser tromper

N'y rien voir, n'y rien comprendre



Connaissez-vous les 'contes bleus' ?
Ce sont d'anciens récits et romans fabuleux qui ont pris ce nom par allusion à la "bibliothèque bleue" des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, composée de petites brochures à la couverture de papier bleu.
Ces "contes bleus", qui étaient des histoires naïves pleines de sorcières et de revenants, ont donné naissance à l'expression "conte bleu" pour désigner des sornettes et, plus généralement, ont fait associer la couleur bleue aux illusions.

De là sont des nées des expressions comme "en dire de bleues" pour 'mentir' ou comme la nôtre, née en 1837 et à la forme influencée par "n'y voir que du feu".

Dans "Les Misérables", Victor Hugo l'a transformée dans une version qui n'a pas pris : "n'y voir que de l'azur".

Mais le bleu est aussi parfois synonyme de sombre ou noir( "avoir le blues -bleus-" et "avoir les idées noires" ne sont-elles pas équivalentes ?), ce qui justifie le deuxième sens de l'expression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliane
Papoteur assidu
Papoteur assidu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 637
Age : 33
Localisation : centre du soleil
Humeur : gaie du matin au soir
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Lun 12 Mai - 12:09

mercicoeur boulejaunebj jean pierre

Pendant le guerre on avait peint les vitres des usines comme ça les bleus n'y voyaient que du bleu!!!!


Dernière édition par Eliane le Lun 12 Mai - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Lun 12 Mai - 13:40

boulejaunebj Jean-Pierre ...


bravo ... mercicoeur et bien ... pour toutes ces belles ... explications ...
Revenir en haut Aller en bas
Lucie.51
Jeune papoteur
Jeune papoteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 157
Age : 51
Localisation : Marne
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Lun 12 Mai - 14:40

bravo et mercicoeur Jean-Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 73
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mar 13 Mai - 9:55

boulejaunebj


« Se crêper le chignon »

Se battre, se disputer violemment (entre femmes)



L'étymologie du mot 'chignon' est intéressante !
'chaignon' ou aussi 'chäegnon', au XIIe siècle, désigne la nuque. Le mot est issu du bas latin 'catenio', lui-même venu de 'catena' (chaîne).
Pourquoi la nuque en partant d'un chaîne ? Deux hypothèses sont évoquées. D'abord le fait que la nuque soit vue comme une chaîne de vertèbres ; ensuite, par métonymie, à cause de la chaîne passée au cou du prisonnier.
C'est par croisement avec 'tignon', qui désignait une masse de cheveu relevés sur la nuque, que le sens actuel serait apparu au XVIIIe siècle.

Si cette expression n'est utilisée que pour désigner une dispute ou une bagarre entre femmes, c'est bien parce qu'elles seules, en occident, peuvent porter leur chevelure relevée et groupée derrière ou sur la tête, formant ainsi ce qu'on appelle un chignon.
Et, lorsque ces gentes dames se bagarrent, si jamais elles s'attrapent par leurs cheveux, leur chignon est complètement explosé et ne ressemble plus à rien.

Maintenant, passons à l'explication du crêpage. Il n'y a là aucune allusion à une quelconque crêpe déposée sur les cheveux ; non, le crêpage consiste, selon le Robert, à "gonfler les cheveux en repoussant une partie de chaque mèche avec le peigne ou la brosse de manière à les faire gonfler".
Alors, les inventeurs de l'expression, ont dû considérer que, à l'issue de la bagarre, lorsque les protagonistes avaient leur chignon défait et leurs cheveux complètement ébouriffés, cela pouvait être mis sur le compte d'une tentative de crêpage fort peu réussie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TITINE48
Jeune papoteur
Jeune papoteur


Féminin
Nombre de messages : 258
Age : 70
Localisation : Rillieux la Pape
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mar 13 Mai - 10:13

boulejaunebj boulejaunebj

Expression bien illustrée par cette chanson

« Au marché de Briv'-la-Gaillarde
À propos de bottes d'oignons,
Quelques douzaines de gaillardes
Se crêpaient un jour le chignon.
À pied, à cheval, en voiture,
Les gendarmes mal inspirés ?
Vinrent pour tenter l'aventure
D'interrompre l'échauffourée
Or, sous tous les cieux sans vergogne,
C'est un usag' bien établi,
Dès qu'il s'agit d'rosser les cognes
Tout l'monde se réconcilie.
Ces furies perdant tout'mesure
Se ruèrent sur les guignols,
Et donnèrent je vous l'assure
Un spectacle assez croquignol. »

Georges Brassens - Hécatombe

Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mar 13 Mai - 11:26

boulejaunebj Titine ... et ... Jean-Pierre ...


okkkay


bravo et ... bien mercicoeur


Très bonne journée à vous ...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Bart
Papoteur assidu
Papoteur assidu


Masculin
Nombre de messages : 853
Age : 73
Localisation : Grosley-sur-Risle
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mer 14 Mai - 10:57

boulejaunebj


« Partir les pieds devant »

Mourir.



Cette expression date du milieu du XVe siècle. C'est à croire qu'avant, les gens ne mouraient pas...

La notion de 'départ' est depuis très longtemps un euphémisme pour désigner la mort, celui qui meurt s'en allant vers un voyage sans retour.
Et contrairement à celui qui est debout, qui marche, qui est en pleine vie, celui qui est couché "les pieds devant" est un symbole de cette vie qui est partie.

Mais pourquoi "les pieds devant", sachant qu'un mort peut-être transporté indifféremment les pieds ou la tête devant ?
Il ne semble pas y avoir d'explication claire. Même si un cercueil est généralement sorti d'un corbillard ou de l'église les pieds devant, il est peu probable que l'origine soit là.
Une hypothèse parfois rencontrée est que, comme le bébé naît la tête en avant, il serait normal que le défunt, par opposition, nous quitte les pieds en avant. Mais rien ne confirme sérieusement cette supposition.

Une chose est quand même sûre, c'est que le pauvre défunt n'a plus bon pied bon oeil une fois six pieds sous terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expressions Françaises   Mer 14 Mai - 11:14

boulejaunebj Jean-Pierre


bravo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expressions Françaises   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expressions Françaises
Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les forces françaises en OPEX
» compétitivité des entreprises françaises à l'international
» Décorations Françaises et Etrangères
» Les françaises et l'allaitement
» Le net des études françaises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amicalement Vôtre :: HISTOIRE / PENSEES / DICTONS - PROVERBES :: Dictons / Citations / Proverbes-
Sauter vers: