Lieu de détente et discussions diverses en toute amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fables de La Fontaine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ma chouette
Jeune papoteur
Jeune papoteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 303
Age : 61
Localisation : Pertuis
Emploi/loisirs : Plein
Humeur : Selon la votre hihihihihi.
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Fables de La Fontaine.   Mer 9 Avr - 15:33

Bonjour à tout le monde,


Que diriez-vous de découvrir ou redécouvrir ces fameuses fables, que l'on nous a forcé quelques fois à reciter, sans en connaître la valeur.
J'ai un livre de ces fables de 1936. Je vous en déposerai une chaque jour ( si je peux ).



Je commencerai par celle que je pense être la plus connue.

LE CORBEAU ET LE RENARD.


Maître corbeau, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.
Maître renard, par l'odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
Hé ! bonjour, monsieur du corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le phénix des hôtes de ces bois.
A ces mots le corbeau ne se sent pas de joie;
Et, pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le renard s'en saisit, et dit: Mon bon Monsieur
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute.

Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute.
Le corbeau, honteux et confus,
Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.




Bon aprem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Mer 9 Avr - 17:18

Oui ma chouette, on les apprend jeune mais il faut attendre quelques années pour en goûter le sel okkkay
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Mer 9 Avr - 17:52


Mais ... que voila une ... excellente idée ... Ma chouette ...

Promis ... je viendrai ... chaque jour ... ici ... te lire ...

Entièrement d'accord avec toi ... Zazou ...



amoursmill smilfleur à ... vous ...
Revenir en haut Aller en bas
Ma chouette
Jeune papoteur
Jeune papoteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 303
Age : 61
Localisation : Pertuis
Emploi/loisirs : Plein
Humeur : Selon la votre hihihihihi.
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Mer 9 Avr - 23:12

mercititi Zazou et Lancelot,

Si ça vous plait, alors tant mieux !! je continuerai.
Mais demain je ne sais pas !! car absente toute la jounée, à 6h15 je descends à Marseille avec mon zom, qui me laisse chez ma mère, car le soir je vais à un concert et je n'ai trouvé que cette solution pour m'y rendre. Ma fille me rejoindra, et pendant ce temps je garderai les places hihihihihi.
Donc je vous dis à vendredi.................


bnuitfleurs bisousfleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilan
Papoteur timide
Papoteur timide
avatar

Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 73
Localisation : belgique
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Jeu 10 Avr - 16:23

et bien çà ns fait faire un fameux retour en arrière!! bien agréable!! puisqu'on peut se régaler en lisant les fables sans devoir les apprendre!!!!!!chouette ton idée!! boulejaunebj
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ma chouette
Jeune papoteur
Jeune papoteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 303
Age : 61
Localisation : Pertuis
Emploi/loisirs : Plein
Humeur : Selon la votre hihihihihi.
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Lun 28 Avr - 19:28

boulejaunebj à tous,

Vous attendiez la suite et bien la voici !!


LA CIGALE ET LA FOURMI.

La cigale, ayant chanté
Tout l'été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue:
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
Chez la fourmi, sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu'à la saison nouvelle.
Je vous paîrai, lui dit-elle,
Avant l'oût, foi d'animal,
Intérêt et principal.
La fourmi n'est pas prêteuse:
C'est là son moindre défaut.
Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
Vous chantiez, j'en suis fort aise !
Eh bien, dansez maintenant.



___________________________________
Cette fable est imitée d'Esope; avant La Fontaine, Baff avait dit:
Tout l'esté chanta la cigale
Et l'hyver elle eut la faim vale (fort)
Demande à manger au fourmi:
Que fais-tu donc l'esté? - Je chante. -
Il est hyver; danse, fainéante.
Appren des bestes, mon ami.
( Moeurs et enseignements )
____________________________________
L'oût : Temps de la moisson, ainsi appelé du mois d'août, qui est celui de la récolte.
____________________________________

Ces fables sont plein de petits commentaires, hihihihi c'est rigolo.
Et il n'y a pas de fautes de ma part, j'ai recopié tel qu'il est écrit.

A plusssssssss bisousgsmil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Lun 28 Avr - 20:49

J'aime bien la 2è version boulejaunebj
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Lun 28 Avr - 22:50

bravo et bien mercicoeur Ma chouette

Bonne soirée ...

amoursmill smilfleur
Revenir en haut Aller en bas
Eliane
Papoteur assidu
Papoteur assidu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 637
Age : 33
Localisation : centre du soleil
Humeur : gaie du matin au soir
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Lun 28 Avr - 23:01

puisque vous aimez les fables de la fontaine, en voici une qui va vous plaire!!j


j'aime bien retourner à l'école de temps en temps!! j'ai gardé mon ame d'enfant










Le hanneton et les abeilles




Un hanneton, par un voyage fatigué,
S'en fut chez les abeilles, demander l'hospitalité.
- S'il vous plaît ma mie, ne refusez point votre ruche
A un pauvre coléoptère, ne faites pas l'autruche.
L'apis, dont ce n'était point les manières,
Voulu bien, pour une fois, y déroger,
- Pour une nuit, vous pourrez coucher,
Mais cette fois-ci sera la dernière.

On plaça donc le bougre épuisé
Dans une alvéole inoccupée.
Lorsque la nuit se mit à tomber,
A peine endormi, il fut réveillé.

Des cris, des soupirs vinrent le tourmenter,
Une femme assurément ! Elle avait l'air d'y goûter.
Malgré sa lassitude, il en fut excité,
Aussitôt, il se mit à se contenter.

Ah, la bougresse, elle avait la santé !
Car, lui, exténué, elle reprit de plus belle
Il tapa la cloison, voulu l'arrêter,
Rien n'y fit, sur ! Elle n'était point pucelle.

Lorsque enfin, elle poussa un long cri,
Puis plus rien, enfin ! Il se rendormit
Pour être réveillé à l'instant, avant même un rêve.
- Il faut vous réveiller, un nouveau jour se lève !

Les apparences sont trompeuses, c'est ainsi,
Et quand on ne sait trop, il vaut mieux se taire.
- Mais dit-il, chez vous c'est l'enfer,
Tout à côté de moi, une de vos amies...
- Ne m'en parler pas, la pauvresse,
Elle a dû crier toute la nuit,
Et il est pour nous grande tristesse :
Au petit matin, son âme est partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ma chouette
Jeune papoteur
Jeune papoteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 303
Age : 61
Localisation : Pertuis
Emploi/loisirs : Plein
Humeur : Selon la votre hihihihihi.
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Mar 29 Avr - 0:37

pingusalut pingusalut et merci,

Eliane, t'es sure que c'est de La Fontaine, je la connais pas celle-ci !!! minimdr minimdr minimdr

boulejaunesautille boulejaunesautille boulejaunesautille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ma chouette
Jeune papoteur
Jeune papoteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 303
Age : 61
Localisation : Pertuis
Emploi/loisirs : Plein
Humeur : Selon la votre hihihihihi.
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Mar 29 Avr - 0:45

LA GRENOUILLE QUI VEUT SE FAIRE AUSSI GROSSE QUE LE BOEUF.

Une grenouille vit un boeuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf,
Envieuse, s'étend, et s'enfle, et se travaille
Pour égaler l'animal en grosseur;
Disant : Regardez bien, ma soeur;
Est-ce assez ? dîtes-moi; n'y suis-je point encore ? -
Nenni.- M'y voici donc ?- Point du tout.- M'y voilà ?
- Vous n'en approchez point. La chétive pécore
S'enfla si bien qu'elle creva.

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages:
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout petit prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages.




boulejaunebj boulejaunebj boulejaunebj
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliane
Papoteur assidu
Papoteur assidu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 637
Age : 33
Localisation : centre du soleil
Humeur : gaie du matin au soir
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Mar 29 Avr - 3:40

bon une autre si tu me crois pas!! j'ai été un peu à l'école j'ai bien aimé!!on est juste un peu surpris par la fin! chacun sa façon de réver!!!sacré lafontaine

l'anneau de hans carvel

Le vieil Hans a pris une femme jeune, et il est inquiet.


Hans Carvel prit sur ses vieux ans
Femme jeune en toute manière;
Il prit aussi soucis cuisants;
Car l'un sans l'autre ne va guère.
Babeau (c'est la jeune femelle, Fille du bailli Concordat)
Fut du bon poil, ardente, et belle
Et propre à l'amoureux combat.
Carvel craignant de sa nature
Le cocuage et les railleurs,
Alléguait à la créature
Et la Légende, et l'Ecriture,
Et tous les livres les meilleurs:
Blâmait les visites secrètes;
Frondait l'attirail des coquettes,
Et contre un monde de recettes,
Et de moyens de plaire aux yeux,
Invectivait tout de son mieux.
A tous ces discours la galande
Ne s'arrêtait aucunement;
Et de sermons n'était friande
A moins qu'ils fussent d'un amant.
Cela faisait que le bon sire
Ne savait tantôt plus qu'y dire,
Eut voulu souvent être mort.
Il eut pourtant dans son martyre
Quelques moments de réconfort:
L'histoire en est très véritable.
Une nuit, qu'ayant tenu table,
Et bu force bon vin nouveau,
Carvel ronflait près de Babeau,
Il lui fut avis que le diable
Lui mettait au doigt un anneau,
Qu'il lui disait..: Je sais la peine
Qui te tourmente, et qui te gène ;
Carvel, j'ai pitié de ton cas,
Tiens cette bague, et ne la lâches.
Car tandis qu'au doigt tu l'auras,
Ce que tu crains point ne seras,
Point ne seras sans que le saches.
Trop ne puis vous remercier,
Dit Carvel, la faveur est grande.
Monsieur Satan, Dieu vous le rende,
Grand merci Monsieur l'aumônier
Là-dessus achevant son somme,
Et les yeux encore aggraves,
Il se trouva que le bon homme
Avait le doigt ou vous savez.

la fontaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ma chouette
Jeune papoteur
Jeune papoteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 303
Age : 61
Localisation : Pertuis
Emploi/loisirs : Plein
Humeur : Selon la votre hihihihihi.
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Mer 30 Avr - 2:52

boulejaunebj

Eliane, je ne reconnais toujours pas la griffe de La Fontaine, je ne l'ai pas non plus dans mon livre de fables.
Mais elle est jolie quand même hihihihihihi.


LES DEUX MULETS.

Deux mulets cheminaient, l'un d'avoine chargé,
L'autre portant l'argent de la gabelle
Celui-ci, glorieux d'une charge si belle,
N'eût voulu pour beaucoup en être soulagé.
Il marchait d'un pas relevé
Et faisait sonner sa sonnette;
Quand l'ennemi se présentant,
Comme il en voulait à l'argent,
Sur le mulet du fisc une troupe se jette,
Le saisit au frein et l'arrête.
Le mulet, en se défendant,
Se sent percer de coups; il gémit, il soupire.
Est-ce donc là, dit-il, ce qu'on m'avait promis ?
Ce mulet qui me suit du danger se retire,
Et moi j'y tombe et je péris !
Ami, lui dit son camarade,

Il n'est pas toujours bon d'avoir un haut emploi
Si tu n'avais servi qu'un meunier comme moi,
Tu ne serais pas si malade.





Bonne nuit.......................bisesssssssss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Mer 14 Mai - 11:41

boulejaunebj Ma chouette ...


À quand la suite des ... belles fables ... puisées dans ton magnifique ... livre ... ???

Pour bientôt ... j'espère ...



amoursmill smilfleur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Ven 16 Mai - 21:42

ma chouette que de belles fables :merci coeur: à toi c'est super

de retournée en enfance

et celles des deux mulets j'adore

bisousbjaune
Revenir en haut Aller en bas
Ma chouette
Jeune papoteur
Jeune papoteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 303
Age : 61
Localisation : Pertuis
Emploi/loisirs : Plein
Humeur : Selon la votre hihihihihi.
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Lun 19 Mai - 1:11

pingusalut pingusalut et mercicoeur

Lancelot, y a pas de problème je vais de ce pas en remettre, y a qu'à demander lolpaneau

Bourriquet, c'est vrai les souvenirs vont revenir, mais beaucoup de ces fables sont inconnues.



LE LOUP ET LE CHIEN.

Un loup n'avait que les os et la peau,
Tant les chiens faisaient bonne garde.
Ce loup rencontre un dogue aussi puissant que beau,
Gras, poli, qui s'était fourvoyé par mégarde.
L'attaquer, le mettre en quartiers,
Sire loup l'eût fait volontiers;
Mais il fallait livrer bataille,
Et le mâtin était de taille
A se défendre hardiment.
Le loup donc l'aborde humblement,
Entre en propos, et lui fait compliment
Sur son embonpoint, qu'il admire.
Il ne tiendra qu'à vous, beau sire,
D'être aussi gras que moi, lui repartit le chien.
Quittez les bois, vous ferez bien :
Vos pareils y sont misérables,
Cancres, hères et pauvres diables
Dont la condition est de mourir de faim.
Car, quoi ! rien d'assuré ! point de franche lippée
Tout à la pointe de l'épée !
Suivez-moi, vous aurez un bien meilleur destin.
Le loup reprit : Que me faudra-t-il faire ? -
Presque rien, dit le chien : donner la chasse aux gens
Portants bâtons, et mendiants ;
Flatter ceux du logis, à son maître complaire ;
Moyennant quoi votre salaire
Sera force reliefs de toutes les façons,
Os de poulets, os de pigeons,
Sans parler de mainte caresse.
Le loup déjà se forge une félicité
Qui le fait pleurer de tendresse.
Chemin faisant il vit le cou du chien pelé.
Qu'est-ce là ? lui dit-il.- Rien.- Quoi ! rien !- Peu de chose.
- Mais encor ?- Le collier dont je suis attaché
De ce que vous voyez est peut-être la cause.-
Attaché ! dit le loup : vous ne courez donc pas
Où vous voulez ?- Pas toujours; mais qu'importe ?
- Il importe si bien que de tous vos repas
Je ne veux en aucune sorte,
Et ne voudrais pas même à ce prix d'un trésor.
Cela dit, maître loup s'enfuit, et court encor.


__________________________________


Portants bâtons serait maintenant une faute. Le participe présent n'est variable qu'autant qu'il marque un état, c'est à dire qu'autant que de verbe il devient adjectif. Quand il marque une action, il est invariable. Cette règle ne faisait pas encore loi du temps de La Fontaine.
__________________________________





bizou bizou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Lun 19 Mai - 9:19

et bien mercicoeur à toi ma chouette et encore bravo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Lun 19 Mai - 9:42

boulejaunebj Ma chouette ...


bravo et bien mercicoeur pour cette jolie ... fable ... qu'il y a bien longtemps ... vraiment ... que je n'avais plus ... lue ...


Très bonne journée ...


amoursmill smilfleur
Revenir en haut Aller en bas
Ma chouette
Jeune papoteur
Jeune papoteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 303
Age : 61
Localisation : Pertuis
Emploi/loisirs : Plein
Humeur : Selon la votre hihihihihi.
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Dim 25 Mai - 20:17

boulejaunebj boulejaunebj mercicoeur Lancelot et Bourriquet.


Donc on continue :



LA GENISSE, LA CHEVRE ET LA BREBIS,
en société avec le Lion.



La génisse, la chèvre et leur soeur la brebis,
Avec un fier lion, seigneur du voisinage,
Firent société, dit-on, au temps jadis,
Et mirent en commun le gain et le dommage.
Dans les lacs de la chèvre un cerf se trouva pris;
Vers les associés aussitôt elle envoie.
Eux venus, le lion par ces ongles compta,
Et dit : Nous sommes quatre à partager la proie.
Puis en autant de parts le cerf il dépeça;
Prit pour lui la première en qualité de sire.
Elle doit-être à moi, dit-il; et la raison,
C'est que je m'appelle lion :
A cela l'on n'a rien à dire.
La seconde par droit me doit échoir encor :
Ce droit, vous le savez, c'est le droit du plus fort.
Comme le plus vaillant je prétends la troisième.
Si quelqu'une de vous touche à la quatrième,
Je l'étranglerai tout d'abord.






Lacs, qui s'écrivait autrefois laqs, vient du latin laqueus, lacet, piège.
--- Mais un cerf pris par une chèvre !



A bientôt et gros bizou bizou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Dim 25 Mai - 22:18

bravo et bien mercicoeur Ma chouette ...


Toujours bien content de venir te lire ...


amoursmill smilfleur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Lun 26 Mai - 8:07

et bien mercicoeur ma choutte

et encore bravo

au plaisir de te lire encore

bisousbjaune
Revenir en haut Aller en bas
PAPILLON
Jeune papoteur
Jeune papoteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 354
Age : 101
Localisation : franche comté
Date d'inscription : 07/03/2008

MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Lun 26 Mai - 11:58

bravo bravo mercicoeur mercicoeur encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ma chouette
Jeune papoteur
Jeune papoteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 303
Age : 61
Localisation : Pertuis
Emploi/loisirs : Plein
Humeur : Selon la votre hihihihihi.
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Mer 28 Mai - 1:47

pingusalut pingusalut


mercititi Lancelot, Bourriquet et Papillon.


En voici une autre :





LA BESACE .

Jupiter dit un jour : Que tout ce qui respire
S'en vienne comparaître aux pieds de ma grandeur
Si dans son composé quelqu'un trouve à redire,
Il peut le déclarer sans peur,
Je mettrai remède à la chose.
Venez, singe; parlez le premier, et pour cause.
Voyez ces animaux, faites comparaison
De leurs beautés avec les vôtres.
Etes-vous satisfait ?- Moi ! dit-il, pourquoi non ?
N'ai-je pas quatre pieds aussi bien que les autres ?
Mon portrait jusqu'ici ne m'a rien reproché :
Mais pour mon frère l'ours, on ne l'a qu'ébauché
Jamais, s'il me veut croire, il ne se fera peindre.
L'ours venant là-dessus, on crut qu'il s'allait plaindre.
Tant s'en faut : de sa forme il se loua très fort.
Glosa sur l'éléphant, dit qu'on pourrait encor
Ajouter à sa queue, ôter à ses oreilles;
Que c'était une masse informe et sans beauté.
L'éléphant étant écouté,
Tout sage qu'il était, dit des choses pareilles :
Il jugea qu'à son appétit
Dame baleine était tros grosse.
Dame fourmi trouva le ciron trop petit,
Se croyant, pour elle, un colosse.
Jupin les renvoya s'étant censurés tous,
Du reste, contents d'eux. Mais parmi les plus fous,
Notre espèce excella; car, tout ce que nous sommes,
Lynx envers nos pareils, et taupes envers nous,
Nous nous pardonnons tout, et rien autres hommes :
On se voit d'un autre oeil qu'on ne voit son prochain.

Le fabriqueur souverain
Nous créa besaciers tous de même manière,
Tant ceux du temps passé que du temps d'aujourd'hui.
Il fit pour nos défauts la poche de derrière,
Et celle de devant pour les défauts d'autrui.


________________________



Glosa : Trouva à redire.
Ciron : Animal d'une petitesse extrême.
Jupin : Le même que Jupiter, mais d'un emploi plus familier.
Besaciers : Mot créé par La Fontaine, et d'un sens clair.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Mer 28 Mai - 11:55

bravo Ma chouette ... et bien ... mercicoeur


amoursmill smilfleur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   Sam 31 Mai - 9:19

et bien mercicoeur à toi ma chouette et encore bravo

bisousbjaune
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fables de La Fontaine.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fables de La Fontaine.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pierre Repp Fables de Lafontaine
» ON DOIT LES FABLES DE LA FONTAINE A UN AFRICAIN
» FABLES - JEAN DE LA FONTAINE (Compilation)
» Nouvelle Star: Lary de Fontaine les Dijon
» L'Assemblèye eud Normandie (Fontaine-le-Bourg, 76)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amicalement Vôtre :: Veillée :: Douce poésie-
Sauter vers: